les 10 commandements du jardinier

LES DIX COMMANDEMENTS DU JARDINIER A L'ECOUTE DE LA NATURE
Avant de créer et/ou de vouloir juste entretenir son jardin (d'ornement ou potager), il est
(relativement) important de retenir ces 10 grandes règles de jardinage.
I. CONNAITRE SON JARDIN
Afin de prendre un bon départ, ou bien dans le but de changer certaines habitudes, il est
indispensable de bien connaître son environnement. Nous allons donc voir comment respecter au
mieux l’équilibre écologique entre le sol, la faune et la flore.
• L'importance du climat
Pour ne pas être déçu ou avoir de mauvaises surprises il est très important d'adapter vos cultures et
le choix de vos végétaux à l'environnement. Selon la région de France ou l'on se situe le climat
diffère (doux, rude, froid, chaud, venteux, humide ou sec). Il est donc bien plus facile logique et
naturel d'adapter ses choix de végétaux à l'environnement et non l'inverse.
• Connaître son sol
Avant de planter il est préférable de connaître la nature de son sol car certaines plantes ne
supportent pas les terres trop acides ou au contraire trop basique (alcalin). Si votre sol est trop acide
on peut grâce à la chaux éteinte à base de carbonate de calcium faire diminuer le taux d'acidité ; à
l'inverse s'il est trop alcalin ( basique) on y mettra du sable ou de la tourbe.Il est aussi bon de savoir
qu'un sol trop pauvre en humus ne permettra pas un bon développement des plantes. Si c'est votre
cas vous pouvez utiliser un régénérateur de sol (humus concentré) ou bien un compost maison qui
amélioreront l'un et l'autre la structure du sol.
• Un bonne exposition
Enfin une plante ne se développera pas correctement si son exposition au soleil n'est pas adaptée à
ses besoins, et ce malgré un bon sol et des apports nutritifs réguliers. Il est donc important de se
renseigner lors de l'achat avant de planter n'importe quoi n'importe ou.
II. RESPECTER LE RYTHME DE LA NATURE
Pour obtenir un jardin harmonieux et en bonne santé il faut s'y prendre au bon moment et au bon
endroit. En effet que ce soit pour le semis, le bouturage, la plantation ou la fertilisation chaque
plante à son calendrier qu'il est important de respecter. Il faudra cependant anticiper ses envies en
déterminant dés l'automne ce que vous souhaitez pour le printemps suivant et , dés la fin de l'été ce
que vous souhaitez mettre en automne afin de respecter au mieux le végétal.
III.SAVOIR ENTRETENIR NATURELLEMENT SON JARDIN
Au niveau de l'entretien il faut tout d'abord se poser les bonnes questions afin d'adopter les bons
réflexes.
• Comment choisir le bon engrais pour vos plantes
Avant tout il faut identifier les besoins de vos plantes afin de bien les nourrir car comme les êtres
humains, les végétaux ont eux aussi besoin d'éléments nutritifs pour pouvoir bien se développer.
Ensuite, suivant le ou les besoins des plantes (croissance, floraison, fructification, développement
racinaire) il faudra tout simplement se reporter aux caractéristiques des engrais ( que l'on trouve
dans le commerce) qui sont indiqués au moyen de trois lettres magiques : N P K
N : pour l'azote qui favorise la croissance
P : pour le phosphore qui favorise le développement du système racinaire
K : pour la potasse qui favorise la floraison et/ou la fructification
• Pourquoi préférer les engrais organiques utilisable en agriculture bio ?
Contrairement aux engrais chimiques en utilisant des engrais organiques le cycle biologique des
plantes sera naturellement respecté. Les engrais organiques avec mycorhizes (champignons)
renforceront le système racinaire des vos plantes ce qui les rendra beaucoup plus résistantes aux
attaques extérieures. De plus, la structure de votre sol en sera améliorée. Enfin grâce à ces engrais
vous ne nuirez pas à la faune utile du jardin. L'homme ainsi que les animaux domestiques pourront
retourner au jardin aussitôt après le traitement.
IV. PREVENIR SANS INSECTICIDES
Malheureusement et sans surprises les insectes nuisibles reviennent d'une saison sur l'autre. Alors
dans le but d'utiliser le moins possible de produits chimiques prenez les devants et anticiper. Voici
quelques conseils simples et écolos :
Pour les arbres fruitiers :
• employez des pièges englués de phéromones, les papillons mâles sont attirés par l'attractif
sexuel et restent collés sur les piège ainsi les femelles n'étant plus fécondées ne pourront
plus pondre leurs oeufs dans les fruits
• On peut aussi utiliser les pièges collants de couleurs jaunes ou les insectes seront attirés et
resteront piégés.
• On peut également utiliser les bandes engluées qui sont à disposer autour du tronc des arbres
afin d’empêcher le passage des fourmis, de fourmis … etc
• On peut utiliser du blanc horticole qui fera office de barrière contre les parasites et les
intempéries.
Pour les cultures florales et maraîchères
• La méthode la plus efficaces reste bien évidemment la culture associée ( les oeillets d'Inde et
les soucis à coté des tomates empêchera les attaques de pucerons et aleurodes)
• De même dans un jardin d’agrément on peut aussi utiliser du géranium zonale ou odorant
qui repoussera bon nombre d'insectes ou bien encore les Alliacées ( ail, oignon, ciboulette)
dont l'odeur à tendance à éloigner un grand nombre de parasites.
V. SOIGNER ET PROTEGER NATURELLEMENT
ESPOIR NATURE association loi 1901 – 2 rue de la pier a nazet 79110 HANC – SIREN 818 354 953 Date parution JO le 16/01/16-
monpetitjardin17@gmail.com
Il est parfois trop tard pour prévenir ou traiter. Une solution plus radicale est donc nécessaire. Sur
un arbre ou un arbuste malade il faut alors couper la ou les branches infectées et protéger les parties
non malades en utilisant du mastic à cicatriser ou du goudron de pin afin de favoriser la cicatrisation
naturelle et ainsi éviter toute nouvelle contamination et attaque extérieure. Sur les cultures florales
et maraîchères on supprimera là aussi la ou les parties infectées si l'attaque de parasites ou maladies
et trop important. Si l'on s’aperçoit dés le début de l'attaque de parasites ou maladie un bon
lessivage à l'eau pure ou au savon noir ou bien encore des traitements à base de plante (orties,
prèle...) seront alors suffisants.
VI.LES TRADITIONNELS DU JARDIN
Avec les purins à base de plante la nature est au service de la nature !
Depuis des générations ces solutions naturelles sont utilisées. Les plus connues sont l'ortie et la
prèle la fougère mais bien d'autres sont possibles. Les diverses préparations ont toutes des vertus
spécifiques qui agiront aussi bien que des produits chimiques.
VII. PENSER DURABLE ET FAVORISER LE CYCLE NATUREL DU JARDIN
Favoriser le cycle naturel en compostant
Le compostage est un processus de recyclage utile facile et naturel. Il permet entre autre de réduire
les ordures ménagères du foyer. De plus le compost est très riche pour le jardin, en l'incorporant ou
en le mélangeant au terreau que l'on trouve dans le commerce le compost favorisera naturellement
la croissance, la floraison et la fructification des végétaux et améliorera durablement la qualité du
sol.
Faire son compost maison c'est simple.
1. Tout d'abord il faut un composteur soit ceux que l'on trouve dans le commerce qui sont en
plastique recyclé soit un composteur maison fabriqué avec des planches, des pierres … etc
2. Alterner entre les déchets du jardin et ceux de la maison
3. Me langer de temps en temps le compost et arrosez le
Déchets utiles pour le compost :
fleurs fanées, fanes de légumes, tonte de gazon, plantes annuelles, plants de légumes, résidus de
petites tailles, les épluchures, les coquilles d’oeufs, le marc de café, la cendre de cheminée, restes de
viandes … etc
Déchets à ne pas mettre dans le compost :
Mauvaises herbes vivaces (liseron, chardon, cardamine, …) plantes aux branches infectées, les os,
le verre, le plastique, le papier, le métal
VIII. PRESERVER LA BIO DIVERSITE
Pour préserver la bio diversité il faut favoriser le développement des insectes utiles du jardin
( coccinelles, lézards, abeilles, hérissons, chrysopes … etc)
Pour favoriser la venue de ces auxiliaires il suffit d’aménager des abris adaptés qui permettront leur
nidification et leur hibernation ; mais aussi en limitant au maximum les traitements et diversifiant
les plantations.
IX. SE DOCUMENTER

Il est difficile voir même impossible de connaître tout sur tout. Le mieux reste alors de se renseigner
soit auprès des spécialistes du jardinage mais aussi via les newsletters des professionnels ou bien
encore sur internet ou dans les livres.
X. LE PLUS IMPORTANT DES COMMANDEMENTS.
Profitez de votre jardin et de la faune utile qui s'y cache.

 

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau