Souvenir d'autrefois

Autrefois dans ma région, il y avait plusieurs laiteries, qui, maintenant se sont regroupées. Donc, j'ai connu ces laiteries, petites usines où se transformait le lait en beurre et en fromage. Il y avait des ouvriers pour la laiterie elle-même et aussi des laitiers qui collectaient le lait dans les fermes. Je me rappelle d'un d'eux. Il partait tôt le matin et remplissait ses gros bidons de lait de ferme en ferme, tout cela avec une charette tirée par un gros mulet gris. Son lait livré à la laiterie, il retournait avec ses bidons vides. Ce mulet étair tellement habitué à ce voyage, qu'il n'avait pas besoin d'être guidé et le conducteur en profitait pour somnoler. Lentement et sûrement, allait la bête! Elle avait l'air harassée au retour comme à l'aller, c'etait sans doute son train habituel! Puis, trois kilomètres plus loin, il y avait un bureau de tabac. Le mulet s'y arrêtait net, dans un bruit de bidons bousculés. Le conducteur tressautait et descendait chercher son paquet de gris. Après avoir discuté avec le commerçants, il retournait à son attelage. Pendant ce temps, l'animal s'était soulagé. Le véhiculerepart. Un gros coq à l'air conquéant, surement aux aguets, arrive, et en bon prince, appelle ses 3 compagnes. Cot, cott, elles arrivaient en gloussant, ébouriffées par la course pour déguster le festin. Gratte par ci, gratte par là, mais pas pour longtemps, car le buraliste avait vu la chose! Il arrive avec son seau, sa pelle et son balai. Il chasse les volailles et ramasse les crottins pour fumer son jardin. Mais demain, ce sera la même scène! J'ai tellement vu cela! Cet attelage, deux fois le même jour, passait devant la maison, le bureau de tabac étant le plus proche voisin! C'est gravé dans ma mémoire! 

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau