SOUVENIRS

Dans le canton ou j'habitais, il y avait un bourg, puis des gros villages, des hameaux de 5 ou 6 maisons et des fermes isolées.

Un habitant d'un hameau vend une jeune vache, pour en faire une laitiere, à un fermier d'une ferme isolée. Il emmène cette bete à son voisin (à 200 ou 300 metres les uns des autres, on se traitait de voisins). La bete suivait tranquillement au bout d'une corde. Mais, à  l'entrée de cette ferme, cette vache a eu peur, soit des chiens, soit qu'elle se soit méconnue, d'un coup, elle s'elança dans la campagne, apeurée, affolée !

Les gens d'alentour, s'informèrent et s'offrirent spontanément de ramener la bete à son étable. Mais peine perdue ! 

Elle courait, courait, meme qu'elle devenait furieuse. Elle chargeait (ou fonçait) sur tout ce qui bougeait ! Un homme encore jeune, eut juste le temps de monter sur un tas de buches pour l'éviter. Puis la fugitive s'engouffra dans un champ clos. Comme la nuit tombait, les hommes décidèrent d'un commun accord d'abandonner la bete.

Entre temps, les gendarmes avaient été avertis. A l'aube, le lendemain, les hommes de loi sont venus avec leur arme et ont tué la bete, car elle n'était pas docile. Dans la nuit elle s'était couchée, mais au matin elle était encore énéervée.

C'est une triste fin, mais ça s'est passé ainsi !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau